En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

villanelle

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Chanson pastorale (de villa, ferme, campagne) et populaire, originaire d'Italie (Naples ou Venise). D'abord de forme libre (du Bellay dans les Jeux rustiques ; Desportes dans Rosette, pour un peu d'absence, etc.), elle fut, à la fin du xvie siècle, codifiée (sur le modèle de la pièce de J. Passerat, J'ai perdu ma tourterelle) en un poème composé d'un nombre impair de tercets, suivis d'un quatrain final selon le schéma : A1BA2 – ABA1 – ABA2 – ABA1 – ABA1A2.