En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ultraïsme

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Mouvement littéraire espagnol et hispano-américain (1919-1922), dont le principal théoricien, Guillermo de Torre, reprit le mot ultra, attribué à Rafaël Cansinos Assens, pour qualifier la littérature d'avant-garde de son époque. Cherchant à concilier les tendances du cubisme français, du futurisme italien et du dadaïsme, l'ultraïsme se caractérisait par la réhabilitation du poème, l'abandon du thème narratif, de l'effusion sentimentale et de toute logique au profit de la seule « métaphore à outrance » et de la recherche des mots rares. Développé dans de très nombreuses revues, le plus souvent éphémères, le mouvement n'atteignit pourtant pas les buts qu'il s'était fixés. En Espagne, Vicente Huidobro fit dévier l'ultraïsme vers un plus fécond creacionismo et, en Amérique latine, ce courant iconoclaste, par excès de recherche formelle et de métaphore « nue », se condamna rapidement lui-même à n'être plus qu'une vaine rhétorique.