En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sociographie littéraire

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Dans la littérature hongroise, cette expression désigne un genre inauguré par un groupe de jeunes écrivains des années 1930, qui dénonçaient les conditions inhumaines dans lesquelles vivaient les paysans de l'époque. Il faut mentionner en premier lieu Ceux des Puszta (1936) de Gyula Illyés, où le poète, déjà célèbre, évoque son enfance passée au milieu des paysans et des ouvriers agricoles les plus misérables. D'autres sociographies importantes sont dues à Péter Veres (1897-1970) et à Zoltán Szabó (1910-1983). Le mouvement des écrivains populistes prit un tour nettement antiallemand pendant la Seconde Guerre mondiale ; certains d'entre eux devinrent les fondateurs du parti paysan (1945).