En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

romancero

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Ce terme désigne les nombreux recueils espagnols de poèmes (romances) populaires datant de la période préclassique et contenant les plus anciennes légendes nationales. Réunis en recueils vers le milieu du xvie s., les romanceros les plus anciens ne remontent qu'à la seconde moitié du xve s. Anonymes, ils ont pour sujet les légendes guerrières de la lutte contre les Maures, les épisodes romanesques issus du cycle breton ou les traditions nationales. Cette matière épique ou romanesque se transformera vite en un genre lyrique. Dès 1600, le Romancero general prétend reproduire tous les romances publiés jusque-là (édition complétée en 1604). Au xviie s., on regroupe en recueils les poèmes qui relèvent d'une même légende : Romancero du Cid (1612), des Infants de Lara (1626). Toujours vivace, le genre du romance donne au xxe s. des œuvres comme le Romancero gitan de García Lorca. Les nombreux romances composés au cours de la guerre civile lui ont rendu un éclat particulier.