En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

moralité

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Genre dramatique de la fin du Moyen Âge et du xvie s., au sujet biblique, historique ou contemporain, se présentant essentiellement comme un dialogue entre des personnifications allégoriques. Par la fantaisie verbale et la stylisation des caractères, la moralité se rapproche de la sottie et, par l'action, de la farce. Ce qui distingue le genre, c'est le commentaire allégorique des mœurs, de la politique et de la religion, avec des intentions polémiques et satiriques (le Concile de Bâle, 1432 ; Bien avisé et mal avisé, 1439 ; le Bon et le Mauvais Pèlerin, 1493 ; l'Homme pécheur, 1494 ; la Condamnation de Banquet, 1507).