En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

giallo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Ce genre littéraire s'est développé en Italie seulement après la Seconde Guerre mondiale, grâce surtout à l'œuvre de Giorgio Scerbanesco (dont À tous les râteliers, 1966, fut un succès mondial). Mais, hormis quelques rares expériences (comme celle de Fruttero & Lucentini), il faudra attendre la dernière décennie du siècle pour assister à une véritable explosion du « giallo » italien, qui retrouvera un large public grâce à Andrea Camilleri, mais aussi grâce à un groupe d'écrivains de la région de l'Émilie : Marcello Fois, Carlo Lucarelli, Loriano Macchiavelli, Giampiero Rigosi, Simona Vinci. Certains d'entre eux se sont regroupés au sein du « Groupe 13 », dont on peut lire une anthologie : les Crimes du groupe 13, 1992. Mais le renouveau du « polar » trouve aussi d'autres centres : Milan avec Andrea G. Pinketts, Naples avec G. Ferrandino. Cesare Battisti, qui mêle écriture de genre et expérience autobiographique (la lutte armée italienne des années 1970), est un autre « cas » issu de ces années.