En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

complainte

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Ce genre, fortement conventionnel, est issu, en France, des chansons populaires qui racontent les malheurs d'un soldat, du Juif errant ou d'un personnage légendaire. Il a été renouvelé par l'esthétique du sentiment au xviiie s. (Young, The Complaints, or Night Thoughts) et, à la fin du xixe s. chez Jules Laforgue, par un jeu subtil sur la douleur et l'ironie, qui tente de retrouver la naïveté des chanteurs des rues (les Complaintes, 1885). Se marque ainsi la dualité, présente dès les origines, du genre, empreint de lyrisme, comme le montrent les Complaintes de Marot (1532), mais souvent artificiel puisque la lamentation est aussi un exercice rhétorique pouvant tourner à la satire (la Complainte des jacobins et des cordeliers, v. 1270).