En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bergerie

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Connu au Moyen Âge sous la forme de la pastourelle, ce petit poème évoquant les amours de bergers reparut à la Renaissance, sous l'influence du goût italien et espagnol, qui tend à en faire l'expression d'une poésie galante et d'une rusticité de convention. Si la bergerie garde quelque fraîcheur chez Belleau ou Ronsard, elle s'affadit ensuite (« Pourquoi des bergers ? On ne voit que cela partout », le Bourgeois gentilhomme, I, II) jusqu'à la Galatée et à l'Estelle de Florian.