En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ahidous

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Genre de ballet mêlé de musique et de chants, propre aux populations berbères du Moyen Atlas marocain, l'ahidous est dansé par un cercle d'exécutants (alternativement hommes et femmes). Les vers appartiennent au genre typique dit izlan. L'ahidous est habituellement formé de deux demi-chœurs qui exécutent à l'unisson et selon une facture responsoriale des chants rythmés par des tambourins et des battements de mains. Il peut aussi être le fait de professionnels qui se déplacent d'une tribu à l'autre. Jadis, il donnait lieu à des joutes poétiques entre champions de groupes différents ou entre le groupe des hommes et celui des femmes. L'ahidous a gardé un rythme à cinq temps, par ailleurs assez rare – on le retrouve au Pays basque et dans certains genres de la Grèce antique (genre dit péonique de l'île de Crète, présenté par les Anciens comme étant « fébrile et enthousiaste »).