En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yves de Paris

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Théologien et écrivain français (Paris v. 1593 – id. 1678).

Ce capucin (1620) est l'un des grands représentants de l'humanisme dévot. Il s'engagea dans une réflexion sur la foi (les Morales chrétiennes, 1638-1642) et participa à la controverse contre le jansénisme naissant. Il se consacra ensuite à des études sur la structure de l'Univers, sans tenir compte des nouvelles données fournies par Galilée et Descartes, et réajusta les visions cosmogoniques médiévales (l'Agent de Dieu dans le monde, 1656). Ses autres traités, comme le Gentihomme chrétien (1666), intègrent l'héritage humaniste dans la spiritualité chrétienne.