En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yu Hua

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier chinois (né en 1960).

Après avoir exercé le métier de barbier-dentiste, il commence à publier en 1984. Il se situe lui-même au carrefour de plusieurs influences occidentales : Dante, Proust, Kafka, Borges, le Nouveau Roman... Ses premiers récits, qui datent de la fin des années 1980 (Une certaine réalité, Un amour classique, etc.), ont en commun une atmosphère cauchemardesque et une philosophie désespérée, ce qui a fait dire à la critique chinoise que, « ayant exclu de ses œuvres le jugement, les valeurs humaines et la réalité historique, il ne reste à cet auteur que le néant ». Mais une évolution, sensible depuis Vivre (1994), confirmée par le Vendeur de sang (1996), semble conduire Yu Hua vers les valeurs humanistes – comme la compassion au malheur d'autrui – et la prise en compte de l'Histoire dans les destinées individuelles, sans que, pour autant, il se convertisse au réalisme traditionnel, ni n'atténue l'extrême violence de ses récits.