En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Edward Young

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète anglais (Upham, Winchester, 1683 – Welwyn, Hertfordshire, 1765).

Pasteur arriviste, poète courtisan (le Jugement dernier, 1713 ; Élégie sur la mort de la reine Anne, 1714), il s'essaie à la tragédie. De son expérience politique, il tire une satire de la vanité : l'Amour de la gloire, passion universelle (1715-1718). De 1742 à 1745, il publie la Complainte, ou Pensées nocturnes sur la vie, la mort et l'immortalité ; ce poème, également intitulé les Nuits, imposera sa tonalité mélancolique et religieuse. L'œuvre a fait date dans la littérature européenne, où elle contribua à acclimater le goût des ruines et la célébration fascinée de la mort que développeront les romantiques.