En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andrew Young

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète écossais (Elgin, Écosse, 1885 – id. 1974).

Il se révèle comme poète de la nature (Chants de la nuit, 1911 ; Moisson d'hiver, 1933 ; le Merle blanc, 1935) ; herboriste photographe, il écrit deux ouvrages en prose sur les fleurs sauvages ainsi qu'une évocation attendrie des paysages de son pays (1956). Auteur d'un « mystère » sur la crucifixion et la résurrection, Nicodème, publié dès 1937, il donne dans la seconde partie de son œuvre une version visionnaire du voyage de l'âme : Aller-retour hors du monde (1958), qui regroupe deux longs poèmes en vers blancs, « Vers l'Hadès » et « Un voyageur dans le temps ».