En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yokomitsu Toshikazu, dit Yokomitsu Riichi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain japonais (Fukushima 1898 – Tokyo 1947).

Fondateur d'une école littéraire, le Néosensationnisme, qui l'associe à Kawabata, il arbore, dès ses premiers récits, la Mouche et le Soleil (1923), l'auréole d'un « dieu de la littérature ». De son œuvre multiple, on retiendra : le Printemps à bord de sa diligence (1926) ; les Pensées d'un jardin en fleurs (1927) ; Shanghai (1928-1931) ; la Machine (1931) ; le Blason (1934) ; Traité du roman pure (1935) ; Tristesse du voyage (1937-1946).