En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yi I

dit aussi Yulgok

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain coréen (Kangnung 1536 – Séoul 1584).

Surnommé le « Confucius de Corée », il a laissé en chinois des traités sur le néoconfucianisme, mais il a également écrit des sijo en coréen (Kosan ku kok ka). Plus avide d'évasion et plus sentimental que Yi Hwang, il a incité les lettrés à s'intéresser davantage à la littérature écrite dans la langue de leur pays.