En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Zabel Hovanessian, dit Zabel Yessayan

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres arménienne (Scutari 1878 – disparue en 1943 au goulag).

Fuyant la terreur ottomane, elle fit de nombreux séjours en France avant de s'installer en Arménie en 1934. Ses romans évoluent du réalisme des Hommes comme il faut (1907) au récit autobiogaphique (les Jardins de Silihdar, 1935), alliant la poésie à l'analyse psychologique. Dans les ruines de Cilicie (1911) est l'hallucinant récit des massacres d'Adana de 1909.