En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yang Jiang

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres chinoise (née en 1911).

Comme son mari, Qian Zhongshu, elle reçoit une formation universitaire en Chine et en Occident. Traductrice de grands romans européens, elle est surtout active comme critique littéraire jusqu'à la Révolution culturelle, où sa déportation pour « rééducation » dans une « École de cadres » du Hunan lui inspirera Six Récits (1981) dans lesquels la dénonciation de l'absurdité pseudo-révolutionnaire est faite avec pudeur et humour. Sombres Nuées sont un autre témoignage sur la vie des intellectuels en 1966-1967, de même que le Bain (1988), où Yang Jiang évoque l'itinéraire douloureux de son mari.