En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Molla Panakh Vâkif ou Molla Panakh Vaguif

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète azerbaïdjanais (Salakhly, auj. région de Kazakh, v. 1717 – Choucha 1797).

Vizir des khans de Karabakh, il mena une politique active et tenta d'unir contre la Perse les peuples du Caucase. Disciple de Fizouli, il subit aussi l'influence des achougs, à qui il emprunte des formes populaires (gochma) pour célébrer l'amour terrestre (les Grues, la Violette, les Deux Beautés) et méditer sur les thèmes civiques (Je cherchais la vérité, Vois, Vidadi, les cœurs secs !). En 1797, il fut victime du coup d'État de Moukhammedbek Djevanchir. Conservée par la tradition orale, son œuvre fut collectée par Akhoundov et publiée en 1945.