En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Clara Viebig

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière allemande (Trèves 1860 – Berlin 1952).

Après avoir connu ses premiers succès avec des histoires paysannes (Enfants de l'Eifel, 1897 ; le Village des femmes, 1900), elle accède à la célébrité avec le roman la Garde sur le Rhin (1902), qui raconte la rencontre de l'esprit prussien et de l'esprit rhénan. Elle n'ignore pas la misère du prolétariat urbain et particulièrement des femmes salariées (le Pain quotidien, 1900 ; Ceux devant les portes, 1910). Mais sa critique sociale, portée par la compassion plus que par la révolte, débouche sur un idéal d'harmonie et d'entente fraternelle entre les classes et les races, les confessions et les partis.