En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Roger Crétin, dit Roger Vercel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Le Mans 1894 – Dinan 1957).

Son expérience de la guerre, notamment dans l'armée d'Orient, lui inspira Notre Père Trajan (1930) puis Capitaine Conan, couronné par le prix Goncourt en 1934. Mais c'est la mer qui est pour lui le territoire non seulement de l'aventure mais de la seule existence que puisse concevoir l'homme, instinctivement. Travaillant sur documents et à partir de conversations avec des héros obscurs, qui n'avaient pas conscience de leur originalité, il évoqua des destins ayant pour point commun la fulgurance suivie d'une retombée nostalgique (Au large de l'Éden, 1932 ; Remorques, 1935 ; Jean Villemeur, 1939 ; la Hourie, 1942 ; Rafales, 1946 ; Ceux de la « Galatée », 1949 ; la Peau du diable, 1950 ; l'Atalante, 1951 ; Été indien, 1956).