En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François, dit Franck Venaille

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1936).

Créateur des revues Chorus (1968-1974) et Monsieur Bloom (1978-1981), il se définit comme poète « communiste et désespéré » et cultive un romantisme de l'angoisse : « On écrit pour répondre au malheur et ce même malheur, inlassablement, fournit de nouvelles raisons d'écrire. » Sa poésie, qui retient quelque chose du rythme du jazz et du déroulement cinématographique, rompt progressivement avec le militantisme tout en restant ancrée dans la réalité urbaine et hantée par l'obsession du sexe et de la mort (Pourquoi tu pleures, dis pourquoi tu pleures ? Parce que le ciel est bleu, parce que le ciel est bleu, 1972 ; Caballero Hôtel, 1974 ; Construction d'une image, 1977 ; Noire Barricademplein, 1977 ; Jack-to-Jack, 1981 ; la Tentation de la sainteté, 1985 ; Cavalier / Cheval, 1986). Il publie son autoanthologie en 1998, Capitaine de l'angoisse animale, et est également l'auteur d'essais sur Umberto Saba (1989) et Pierre Mohange (1992).