En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yves Velan

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suisse de langue française (Saint-Quentin 1925).

Enseignant aux États-Unis, puis à La Chaux-de-Fonds, cofondateur de la revue Rencontre, engagé dans la vie politique du canton de Neuchâtel, il signe un premier roman, Je (1959), qui met en question l'entente implicite entre auteur et lecteur. Non sans subversions narratives, il renoue avec des sujets bien romands : la conscience malheureuse, l'introspection et le culte de la culpabilité. La Statue de Condillac retouchée (1973) critique la validité de l'analyse marxiste de la société capitaliste et aussi celle de l'écriture comme instrument de la révolution. Soft Goulag (1977) et Contre-Pouvoir (1978) expérimentent l'un le danger d'une société totalitaire, l'autre les problèmes de l'engagement culturel.