En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rahel Levin, dite Rahel Varnhagen von Ense

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres allemande (Berlin 1771 – id. 1833).

Elle fut l'égérie du mouvement romantique à Berlin et reçut dans son salon l'élite intellectuelle de son temps : Tieck, Schlegel, Brentano, Kleist, etc. Elle imposa dans son cercle une meilleure compréhension de Goethe, puis soutint Heine et la Jeune Allemagne. Elle avait épousé en 1814 le diplomate Karl August Varnhagen von Ense (1895 – 1858), auteur de « monuments biographiques » élevés aux héros de la Prusse, à sa femme (Rahel, un livre de souvenirs, 1833-1834) et à lui-même (Mémoires et écrits divers, 1843-1846).