En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sir John Vanbrugh

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Dramaturge et architecte anglais (Londres 1664 – id. 1726).

Fils d'un réfugié flamand et d'une Anglaise noble, il embrasse la carrière militaire (1686). Arrêté à Calais comme espion, il est emprisonné à Vincennes et à la Bastille pendant deux ans, où il écrit sa première comédie. Libéré, il connaît le succès à Londres avec le Relaps ou la Vertu menacée (1696), satire des mondains, puis la Femme provoquée (1697), qui sera censurée pour immoralité. Puis, sans études préalables, semble-t-il, il se tourne vers l'architecture, voie dans laquelle il réussira avec génie en s'appuyant sur les capacités de son assistant, Nicholas Hawksmoor, un ancien collaborateur de Wren. Il construira notamment Castle Howard (1701) et, pour le duc de Marlborough, Blenheim (1705), chef-d'œuvre du baroque anglais.