En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aleksandr Valentinovitch Vampilov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique soviétique (Koutoulik 1937 – lac Baïkal 1972).

Le titre de son premier recueil de récits, Concours de circonstances (1961), résume bien le principe de son œuvre dramatique : un menu fait, pris dans la vie quotidienne, devient chez lui une mise à l'épreuve du héros. Son théâtre mêle les genres et les tons (satire et lyrisme, drame et comédie), pour poser des problèmes d'éthique, en étudiant le mûrissement de héros qui apprennent à refuser le compromis (Adieu en juin, 1966), à aimer et à pardonner (le Fils aîné, 1972). Vampilov se considère comme appartenant à une génération « perdue » (la Chasse au canard, 1970), et si l'Eté dernier à Tchoulimsk (1972) propose le récit d'une renaissance morale, elle a lieu au prix d'une tragédie.