En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Krishna Baldev Vaid

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain pakistanais de langue hindi (1927 dans le Panjab devenu pakistanais après l'Indépendance).

Auteur d'un ouvrage sur Henry James, traducteur de Racine, Beckett, Lewis Carroll, cet homme de lettres d'expression hindi a longtemps enseigné aux États-Unis. Après une période marquée par la partition et les conditions difficiles des classes modestes (Son enfance, 1957 ; Temps passé, 1981). Ses romans ultérieurs, écrits dans une langue riche, ourdouisée, et un style satirique, font place à une quête mystique et désespérée, qui évoque les paradoxes de l'exilé en quête de racines, refusant cependant l'héritage de la culture classique (Personne d'autre, 1978 ; Une Douleur sans remède, 1980 ; Mayalok, le Monde de Maya, 1998 ; Journal d'une servante, 2000). Il est également l'auteur de nombreuses nouvelles aujourd'hui traduites en français.