En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andrejs Upits

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain letton (Skriveri 1877 – Riga 1970).

Auteur de nouvelles regroupées dans plusieurs recueils (Pendant le Travail, 1915 ; la Bataille des Vents, 1920 ; la Vie à nu, 1926), il s'en prit vivement aux couches sociales dirigeantes des années 1920. Son engagement aux côtés des Bolcheviks lui valut d'ailleurs de faire de la prison en 1920. Il écrivit également plusieurs tragédies historiques (Mirabeau, 1926 ; Jeanne d'Arc, 1930 ; Spartacus, 1943). Mais son œuvre est incontestablement dominée par la série de romans consacrée à la famille des Robežnieki, évoquant la vie des paysans au début du xxe s. et les événements révolutionnaires de l'époque. Suivant de près la vie littéraire, Andrejs Upits se consacra beaucoup à la critique littéraire et, sacrifiant à l'idéologie en vigueur après l'annexion de la Lettonie à l'U.R.S.S., publia des ouvrages tels que le Réalisme socialiste dans la Littérature (1957).