En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Uno Chiyo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière japonaise (Yamaguchi 1897 – Tokyo 1996).

À Tokyo, où elle faisait divers métiers, elle rencontra Akutagawa, qui joua un rôle déterminant dans sa vocation littéraire. Le Visage fardé (1921) marque ses débuts d'écrivain. Connue aussi pour ses passions amoureuses avec des artistes et des auteurs, elle continua à produire des œuvres d'une grande finesse féminine, souvent d'inspiration autobiographique : Confessions amoureuses, 1935 ; Récit de ma jeunesse, 1947 ; Ohan, 1946-1957 ; la Piqûre, 1966 ; Une femme raconte, 1972 ; Serait-ce le vent d'hiver ?, 1979 ; et son autobiographie écrite à 86 ans et devenue un best-seller, Je vais vivre, 1983.