En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Augustin, dit Tin Ujevic

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète croate (Vrgorac 1891 – Zagreb 1955).

Son existence de bohème le mena à Paris (1913-1919), à Belgrade, à Sarajevo, à Split et enfin à Zagreb. Sur le sentiment de sa solitude, il construisit un monde poétique original où s'expriment sa révolte (Lamentation d'un serf, 1920 ; l'Auto sur la promenade, 1932) puis sa résignation (la Pierre assoiffée sur le puits, 1954).