En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abd al-Salam al-Ujayli

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain syrien (al-Raqqa 1917 – id. 2006).

Docteur en médecine, député, ministre de la Culture, des Affaires étrangères et de l'Information (1962), grand voyageur, il entreprit une carrière littéraire. Poète (les Nuits et les Étoiles, 1951), romancier (Souriant entre les larmes, 1959 ; Des cœurs sur des fils, 1974 ; les Trois Sortes d'amour, 1973 ; Fleurs sanglantes d'octobre, 1977 ; les Engloutis, 1979) et surtout nouvelliste, il a une connaissance profonde du monde bédouin de la Djézireh syrienne et évoque en un style raffiné et ensorceleur des êtres et des situations d'exception (la Fille de la sorcière, 1948 ; la Montre du sous-lieutenant, 1951 ; les Lanternes de Séville, 1956 ; le Traître, 1960 ; le Trottoir de la vierge noire, 1960 ; les Chevaux et les Femmes, 1965 ; le Chevalier d'Alcantra, 1971 ; Mort de l'aimée, 1987). On lui doit aussi des ouvrages autobiographiques, des essais et des relations de voyages (Conversations du soir, 1965 ; Affaires personnelles, 1968 ; Clinique de campagne, 1977).