En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ludwig Uhland

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Tübingen 1787 – id. 1862).

Il reçut une formation juridique, fut avocat, député à l'Assemblée des États du Wurtemberg, puis au parlement de Francfort, où il fit entendre la voix du libéralisme démocratique et grand-allemand. Son premier recueil de vers, publié en 1815, plusieurs fois réédité et augmenté, rassemble l'essentiel d'une production lyrique où s'exprime un romantisme tempéré et limpide, reflétant mieux que toute autre poésie du xixe siècle, les goûts et les états d'âme des classes moyennes et de la bourgeoisie allemandes. Ses poésies se sont souvent intégrées au répertoire du Lied romantique et du Volkslied. Uhland s'est aussi consacré à l'étude du patrimoine littéraire dont s'inspire sa poésie, rassemblant et interprétant dans l'esprit des frères Grimm, en poète, en savant et en patriote, Volkslieder, textes médiévaux, mythologies nordiques et légendes souabes.