En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Millington Synge

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain irlandais (Rathfarnham, près de Dublin, 1871 – Dublin 1909).

Longtemps exilé à Paris, établi aux îles d'Aran en 1898 (The Aran Island, 1907), il entame une critique attendrie du folklore et des mœurs « folkloriques » de sa patrie. Ses pièces, où il met la poésie au service de la lucidité (la Chevauchée vers la mer, 1904 ; la Fontaine aux saints, 1905 ; Deirdre des douleurs, 1910 ; les Noces du rétameur, 1910), brisent avec l'idéalisation populiste chère à l'aristocratie irlandaise. En 1907, sa tragi-comédie le Baladin du monde occidental suscitera une émeute par son évocation du monde paysan irlandais dans une langue d'un réalisme inhabituel.