En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Algernon Charles Swinburne

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète anglais (Londres 1837 – id. 1909).

Fils d'amiral, il se lie d'amitié à Oxford avec Dante Gabriel Rossetti. Poète érudit et fécond, influencé à la fois par la culture française et le préraphaélisme, il connaît le succès avec la tragédie antique Atalante en Calydon (1865). Mais sa sensibilité passionnée fit scandale, dans Poèmes et Ballades (1866), pour son républicanisme et la révélation d'une sensualité homosexuelle. Deux autres séries de Poèmes et Ballades, publiées en 1878 et en 1889, mêlent l'appel à la révolte (Ode sur la proclamation de la République française, 1870) et l'effort de légitimation du non-conformisme sexuel. Admirable musicien du vers, Swinburne se montre un critique littéraire pénétrant et parfois enthousiaste, tant dans ses essais que dans les poèmes que lui inspirèrent les grands écrivains et les événements littéraires de son époque. Lesbia Brandon, long roman semi-érotique ponctué de ballades en vers (rédigé en 1877, mais publié en 1952), est un document sur la place de la flagellation dans le système éducatif anglais, et la passion qui en découle : ambiguïtés sexuelles et incestes latents dans une atmosphère de néopaganisme.