En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karolína Světlá

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres tchèque (Prague 1830 – id. 1899).

Narratrice plus moraliste que réaliste, elle s'inspire de la vie pragoise mais surtout du milieu campagnard de la Bohême du Nord dans ses récits (Esquisses du pays de Jested, 1880) et dans ses romans (la Première Tchèque, 1860 ; Un roman au village, 1867 ; la Croix près du ruisseau, 1868 ; le Mécréant, 1873 ; Frantina, 1878).