En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henry Howard, comte de Surrey

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Homme politique et poète anglais (vers 1518 – Londres 1547).

Grand seigneur de la cour d'Henri VIII, il doit à l'hostilité des Seymour d'être retenu prisonnier à Windsor (1537-1539), où il compose sans doute l'essentiel de son œuvre, puis, après s'être distingué dans les luttes contre la France (1544-1546), d'être accusé de haute trahison et exécuté. Ses poèmes, publiés seulement en 1557 avec ceux de Thomas Wyatt, qu'il reconnaissait pour son maître, adaptent le sonnet italien et le pétrarquisme, et ouvrent la voie à Sidney et à Spenser. Il fut le premier poète anglais à utiliser le vers blanc, pour sa traduction de l'Énéide.