En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Su Tong

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier chinois (né en 1963).

Après des études de littérature chinoise à Beida, il apparaît aux premiers rangs de l'avant-garde des années 1980 : ses premiers romans, Épouses et concubines (1987), dont l'action se situe dans les années 1910-1920, ou Visages fardés (1992), qui se déroule dans les années 1950, ont pour personnages centraux des femmes, concubines ou prostituées, dotées d'une libido exacerbée, et vouées à tous les malheurs de la condition féminine. Avec Riz (1991), Su Tong va plus loin dans la cruauté et le nihilisme, en mettant en scène un paysan possédé par le goût du riz, de l'argent, du sexe, et à qui son ascension sociale sera fatale. Même si l'action de ces romans est toujours située dans le passé (comme la Fuite de 1934), certains critiques y voient la représentation symbolique de la décadence, voire de la faillite, de la culture chinoise contemporaine.