En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Veronika Strēlerte

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse lettonne (1912 – 1995).

Ses premiers recueils de poèmes (De simples mots, 1937 et Un peu de pluie, 1940) portent sur la vie un regard parfois légèrement ironique et traitent du stoïcisme de l'homme face au destin et de l'opposition entre instant et éternité. Après avoir émigré en Suède en 1945, Veronika Strālerte travailla comme traductrice et correctrice pour la maison d'édition Daugava, fondée par des Lettons en exil ; elle donna également des cours de langue et de littérature lettonnes à l'université de Stockholm. Parmi les principaux recueils de poèmes qu'elle publia en exil figurent la Rivière de la Lune (1945), les Années de pitié (1961) et ��demi-mots (1982).