En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gary Snyder

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète américain (San Francisco 1930).

Son œuvre dit l'actualité et la terre américaine, l'opposition entre nature et culture, la quête d'un accord avec le monde, à travers des images brutes, une concision inspirée du haiku, le retour aux légendes indiennes et la méditation inspirée du bouddhisme zen. Dans Riprap (1959), Mythes et Textes (1965), l'Arrière-Pays (1967) ou encore l'Île-Tortue (1974), il développe un syncrétisme naturel, tout à la fois dénonciation de la modernité et reconnaissance primitiviste de l'identité américaine en même temps que revendication, proche de l'ethnopoésie, d'une manière de biopoétique (Dehors sous la pluie, 1986 ; Une position dans l'espace, 1995 ; Montagnes et rivières sans fin, 1996).