En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sadvokas, dit Saken Seïfoulline

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain kazakh (près d'Akmolinsk, auj. Tselinograd, 1894 – Alma-Ata 1939).

Fils de paysans, il se lia au mouvement démocratique et publia des vers d'inspiration progressiste (Jours enfuis, 1914). Instituteur rural, il adhéra à la Révolution et occupa, après 1917, des postes dirigeants. Il exprima son appui à la métamorphose de son pays dans des drames (les Faucons rouges, 1920 ; la Route du bonheur, 1922) et des vers où les formes traditionnelles s'enrichissent d'emprunts à la poétique de Maïakovski (Pégase indompté, 1922 ; Dombra, 1924 ; Sovietstan, 1926 ; Sur les vagues de la vie, 1928). Pionnier de la prose kazakhe, il composa aussi des nouvelles (les Terrassiers, 1928) et a retracé dans un roman autobiographique (Âpre chemin, passage ardu, 1927) les luttes de la guerre civile. Il fut arrêté en 1938.