En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Schlumberger

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Guebwiller 1877 – Paris 1968).

Issu de deux grandes familles protestantes, il fonde avec Gide la Nouvelle Revue française (1909). Romancier, habile nouvelliste (les Yeux de dix-huit ans, 1928), critique dramatique et essayiste (Plaisir à Corneille, 1936), biographe du cardinal de Retz (le Lion devenu vieux, 1924), il s'est libéré du conformisme familial grâce à la littérature. Son œuvre s'est inscrite en marge des « étouffantes lisières morales ». Son originalité s'exprime notamment dans le regard qu'il porte sur les problèmes du couple et de la famille (l'Inquiète Paternité, 1911 ; Un homme heureux, 1921). Son chef-d'œuvre, Saint-Saturnin (1931), tire sa force expressive de l'orchestration polyphonique d'une réalité familiale façonnée par un entrecroisement d'alliances et d'affrontements. Passionné de théâtre et collaborateur de Copeau, cet écrivain travailleur et discret apporta son concours à la fondation du Vieux-Colombier.