En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bernhard Schlink

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Bielefeld 1944).

Juriste de profession, il publie des romans policiers d'un style lapidaire à partir de 1987 (Auto-justice, 1987 ; le Nœud gordien, 1988 ; Auto-duperie, 1992 ; Suicide, 2001). Son changement de registre avec le Liseur (1995) lui vaut un succès international. Cette histoire d'amour entre une ancienne gardienne de camp de concentration analphabète et un jeune de la génération 68 a fasciné par son intrigue sado-masochiste. La question de la culpabilité réapparaît dans les sept récits de Amours en fuite (2000), mettant en scène des hommes qui excellent dans l'art de se dérober.