En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Schicksalsdrama

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Mot allemand signifiant « drame du destin » qui désigne un genre dramatique où s'exprime un fatalisme semblable à celui des récits fantastiques de Tieck ou de E. T. A. Hoffmann. Meurtre, inceste, malédictions fournissent souvent le thème de ces pièces où un enchaînement de prédictions mystérieuses et d'événements fatals amène l'anéantissement d'un ou plusieurs personnages. Z. Werner, s'inspirant de la Fiancée de Messine de Schiller, a montré la voie avec le 24 février (1810). Il fut suivi par A. Müllner (le 29 février, 1812) et E. von Houwald (le Retour au pays, 1821). Le genre, réputé « facile », fut souvent parodié (Platen, la Fourchette fatale, 1826).