En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean de Schelandre

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Gametz, Lorraine, 1584 – Soumazannes, Meuse, 1635).

La tragédie qui rendit célèbre ce protestant militant, Tyr et Sidon (1608), est un compromis entre la tragédie humaniste et le goût du romanesque. Remaniée en 1628, précédée d'une préface « moderne » de F. Ogier hostile à une application stricte des règles, elle devint une tragi-comédie mêlant hardiment les registres. On doit encore à Schelandre une épopée, la Stuartide (1611), et les Sept Excellents Tableaux de la pénitence de saint Pierre (1609-1635).