En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tawfiq Sayigh

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète palestinien (Khirba 1923 – Berkeley 1971).

Après des études au Collège arabe de Jérusalem, à l'université américaine de Beyrouth et aux universités de Cambridge et de Harvard, il devient lecteur d'arabe à l'université américaine de Beyrouth, puis aux universités de Cambridge et de Londres (1959-1962). Fondateur, en 1962, et directeur de la revue culturelle Hiwâr, il a laissé plusieurs traductions de poèmes anglais, ainsi que trois recueils poétiques et des essais socio-littéraires. Sa poésie d'avant-garde, solitaire et discrète, a des accents mystiques et angoissés (Trente Poèmes, 1954 ; le Poème K, 1960 ; la Mu'allaqa de Tawfîq Sâyigh, 1963).