En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Bellemère, dit Jean Sarment

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Comédien et auteur dramatique français (Nantes 1897 – Boulogne-Billancourt 1976).

Il joua au théâtre de l'Œuvre, en 1920, sa première pièce, la Couronne de carton, mise en scène par Lugné-Poe. D'une série d'œuvres intimistes, où passe le double personnage de l'auteur qui désespère de créer et de l'interprète, jouet d'apparences qui lui échappent (le Pêcheur d'ombres, 1921 ; le Mariage d'Hamlet, 1922 ; Je suis trop grand pour moi, 1924 ; les Plus Beaux Yeux du monde, 1925 ; Léopold le Bien-Aimé, 1927), il évolua vers un théâtre proche du vaudeville (Sur mon beau navire, 1928 ; le Plancher des vaches, 1931), mais dont les personnages se réfugient dans l'imaginaire (Peau d'Espagne, 1933), pour oublier leurs échecs. On lui doit aussi des Poèmes (1964) et un roman autobiographique (Cavalcadour, 1977).