En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-François Sarasin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Caen v. 1615 – Pézenas 1654).

Intrigant, il se mit sans trop de scrupules au service de divers clans de la haute aristocratie. Réputé bel esprit dans les salons, il donna avec sa Lettre écrite de Chantilly à Mme de Montausier (1649) un des modèles de l'épître galante, mêlée de prose et de vers. Sa verve mondaine (il fut un rival de Voiture) ne dédaignait ni la raillerie (la Pompe funèbre de Voiture, 1649), ni la veine héroï-comique (Dulot vaincu ou la Défaite des bouts-rimés). Mais il fit aussi preuve, dans ses églogues, d'une sensibilité virgilienne à la nature, et même, dans son Histoire du siège de Dunkerque (1649), de qualités d'historien.