En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Juan Ruiz de Alarcón y Mendoza

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète dramatique espagnol (Mexico 1581 – Madrid 1639).

Né au Mexique où il reste jusqu'à 20 ans et où il retourne entre 1608 et 1613, il est avant tout juriste et ne se consacre à la littérature qu'entre 1613 et 1625, écrivant deux douzaines de pièces dont surtout des comédies, imitées de Lope de Vega ou de Tirso de Molina (les Murs ont des oreilles ; la Vérité suspecte ; l'Examen des maris ; Se faire des amis), et un grand drame en deux parties, le Tisserand de Ségovie (1634), dont Hugo se souviendra en écrivant Hernani. Son style travaillé, sa mesure, sa logique de l'action et la profondeur de vérité de ses caractères le situent parmi les grands noms du Siècle d'or.