En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rufin d'Aquilée

en lat. Tyrannius Rufinus

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Théologien latin (Concordia, près d'Aquilée, v. 340 – Messine 410).

Ami de saint Jérôme, il se fit moine comme lui et se fixa à Jérusalem en 377. Sa retraite fut troublée par des querelles théologiques qui le brouillèrent avec saint Jérôme, lequel écrivit une Apologie contre Rufin. Son activité de traducteur rendit accessibles à l'Occident les œuvres majeures des Pères de l'Église grecs.