En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Max Rouquette

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français de langue d'oc (Argelliers 1908-? 2005).

Médecin ayant rejoint l'occitanisme lors de ses études à la faculté de Montpellier, où il participa à la création du Nouveau Languedoc et du journal Occitania, il composa une oeuvre poétique originale en prise directe avec son pays et ses hommes : les Songes du matin (1937), les Songes de la nuit (1942), la Pitié du matin (1963), etc. À partir de 1962, il donne des récits en prose qui formeront les 5 tomes de Paradis vert, se tournera vers le théâtre (le Pater aux ânes, 1985 ; Medelha, 1989), vers la nouvelle et les contes. Il sera joué à Paris et bon nombre de ses ouvrages seront traduits en français. Ayant longtemps collaboré à la revue Oc M.  Rouquette est l'est un des fondateurs, en 1945, de l'Institut d'études occitanes.