En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Rouaud

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier français (Campbon, Loire-Atlantique, 1952).

Son premier roman, les Champs d'honneur (1990), évocation intimiste et cosmique d'une histoire familiale marquée par la Grande Guerre et enveloppée par le paysage et le climat nantais, obtient le prix Goncourt. La matière qu'il travaille est celle de sa mémoire personnelle et familiale : « scribe » des siens, il tente de restituer, à travers de « petits faits obtus », l'humble généalogie de figures au destin déterminé par l'Histoire. Des hommes illustres (1993) évoquent la « figure héroïque » d'un père représentant qui se tue à la tâche à 41 ans, mais n'est « illustre » que par antiphrase. Le Monde à peu près (1996) revient sur ce drame mais dans une veine burlesque qui joue du décalage entre registre et sujet, mêlant pathétique et dérision. La mort de sa mère en 1997 lui permet de la raconter, avec émotion mais aussi l'ironie qu'il dit tenir d'elle, dans Pour vos cadeaux (1998) et Sur la scène comme au ciel (1999).